Du macadam en pistes...

De notre petit village normand niché au milieu de la forêt jusqu'aux étendues de la Mongolie, il n'y a que quelques centimètres sur l'écran de l'ordinateur. Le périple vous semble court !? Pourtant, à la fin de celui-ci, notre camping-car totalisera plusieurs milliers de kilomètres. Si votre regard ne met pas plus de trois secondes pour aller d'un point à un autre, nous, nous voyagerons plusieurs mois. Promis, pas plus de trente six, juste le temps de vous faire rêver. 

En attendant ce grand départ, nous continuons nos petits voyages un peu partout mais toujours à la rencontre des chemins où se croisent le passé et l'avenir. 

En route pour le Maroc.

Après avoir rejoint la frontière espagnole d'Hendaye au pays basque, nous devons traverser l'Espagne pour rejoindre le port d'Algésiras. Nous choisissons de pousser la route et passer la nuit à Vitoria Gastiez car il y a un grand parking avec une aire aménagée pour assurer le plein d'eau propre et de vidanger les eaux usées. Le lendemain matin vers 7 heure, direction Burgos. Là, deux possibilités: Passer par Madrid ou continuer vers Valladolid. 

Si vous passez par Madrid, il faut ensuite filer jusqu'à Malaga pour rejoindre Algésiras. La route entre Malaga et Gibraltar est un véritable calvaire. Du béton tout autour de vous, des feux à n'en plus finir... Nous avons fait cette route une fois et plus jamais çà... L'enfer à l'état pur!

Nous choisissons la route de Valladolid, Salamanque, Caceres, Seville, Jerez de la Frontéra, Algésiras. Il faut compter douze heures de voyage. Vous serez à Algésiras en début de soirée. Il faut prendre les billets pour le bateau soit pour Tanger Med soit pour Ceuta. Tanger Med permet un acces plus facile et plus rapide vers Marrakech et la cote Atlantique alors que Ceuta favorise la descente vers le désert (Merzouga, M'Hamid) Mon petit conseil: N'embarquez pas de nuit mais plutôt le matin au lever du soleil. Donc, reposez-vous et profitez de la traversée de jour. Le vrai voyage démarre dès que le ferry largue les amares..  Sur le bateau il faut faire le contrôle des passeports et des cartes grises. Tout un poème et bienvenu au Maroc. 

Avant tout, il faut avoir conscience qu'au Maroc il ne faut pas ête pressé. Le rapport kilomêtres / temps n'est pas une science exacte. Contrairement à ce que beaucoup pensent, ce pays est sûr et vous pouvez voyager en toute sécurité. Les évènement malheureux du Toubkal sont extrèmement rarissimes.

Nord du Maroc.

Si vous désirez filer vers le désert, passez une ou deux journées à Chefchaouen et à Fès. Deux villes à découvrir absolument et si différentes l'une de l'autre. La bleue Chefchaouen et Fès , l’une des plus ancienne cité marocaine.

A Chefchaouen nous stationnos gratuitement notre camping-car sur le parking du complexe Mohamed VI à deux pas de la vieille ville. 

A Fès, il y a un grand parking payant place Boujloud à coté de Bab Bou Jeloud qui est une porte d'entrée de la médina fortifiée.

Il faut une journée pour rejoindre Merzouga en passant par Midelt. 

Sud du Maroc.

Merzouga vous offre toute la splendeur de Erg Chebbi. Nous nous posons au camping ''les Pyramides'' qui se trouve un peu à l'écart du village que nous pouvons aisément rejoindre à pieds. A coté de Merzouga, Khamlia un petit village habité par des musiciens Gnawa mérite largement une visite. Petit concert et thé pour le plaisir d'une rencontre inoubliable. Du centre de Khamlia, la piste en direction de l'est mène au village minier Mtis qui est pratiquement abandonné. Attention, véhicule adapté obligatoire car il n'y a pas de route (sable suivi d'un chemin chaotique ou de très bonnes chaussures et une bonne réserve d'eau). Idem pour faire le tour du lac Dayet Srij. La piste qui mènne au lac se trouve à la sortie de Merzouga au carrefour de la route de Rissani et de la route de Khamlia (suivre l'ouest). Ne partez jamais dans le désert sans boussole et sans avoir relevé votre position de départ. Personnellement, j'utilise aussi un compas de navigation pour voilier.